BONAPARTE ET LA LOUISIANE

Le refrain populaire de Michel Fugain, que nous avons tous plus au moins fredonné, «si tous les Acadiens... sont Américains, c'est la faute à Napoleon » doit être quelque peu nuancé. Quant à I'idée que « sans Napoléon » nous aurions une colonie prospère sur le continent americain, elle relève de la chimère.
Le contexte de la cession de la Louisiane à la jeune republique américaine permet de mieux comprendre les réactions de Bonaparte et le déroulement des évènements.
La Louisiane était espagnole depuis 34 ans quand le roi d'Espagne décide de la rendre à la France. Bonaparte rêve alors d'un grand empire colonial en Amérique du Nord. II met sur pied une expédition pour réoccuper le territoire.
Mais il doit faire face à la revolte qui gronde à Saint­Domingue car la seule façon de tenir tête à la flotte anglaise est de conserver cette base pour les navires qui se rendent en Louisiane. Malheureusement, les évènements tournent mal.
La paix d'Amiens qui lui donnait quelque répit du coté des Anglais craque. Les troupes envoyées a Saint-Domingue sont décimées par la fièvre jaune. Quant à la flotte qui doit cingler vers la Louisiane, elle est prise dans les glaces.
Bonaparte réalise que s'il s'entête, les Anglais s'empareront de la colonie. II décide donc, de fagon abrupte, de la céder aux Americains que nous avions aidés a briser le joug anglais 20 ans plus tôt.
La Louisiane devenue américaine devait garder à jamais I'empreinte française.

MANIFESTATIONS POUR LA COMMEMORATION

L'association France-Louisiane / Franco-Américanie* a organisé un certain nombre de manifestaions à l'occasion de la commémoration du Bicentenaire de la cession de la Louisiane aux Etats-Unis en 1803.

Une délégation de 47 membres de l'Association, conduite par son président, s'est rendue en Louisiane du 4 au 15 avril afin de participer à certaines des manifestations organisées en Louisiane, particulièrement l`inauguration de l'exposition "Jefferson-Napoléon" à La Nouvelle Orléans, le 12 avril.


- Le 30 avril, en partenariat avec le "Souvenir Napoléonien", a été dévoilée une plaque commémorative sur le bâtiment où le traité de cession a été signé le 30 avril 1803. 11 s'agit d'une des façades de la Bibliothèque Nationale, à Paris, à l'angle des rues des Petits Champs et Vivienne.



En octobre 2003, autour de la journée "Lire en Féte", 5 bibliothèques de la ville de Paris -
Bibliothèque du Personnel, 17 Bd Morland, Paris 4ème
Bibliothèque Port-Royal, 88 ter Bd Port-Royal Paris Sème ,
Bibliothèque Glacière, 132 crue Glacière Paris 13ème
Bibliothèque Jean-Pierre Melville, 79, rue Nationale Paris 13ème
Bibliothèque Gutenberg, 8 Rue de la Montagne D'Aulas Paris 15ème
ont présentées des animations (conférences et expositions) en partenariat avec FL/FA sur le thème de la Cession de la Louisiane.

- Le 16 octobre, à Laon (Aisne) en partenariat avec l'Association "Marquette Joliette" une conférence sur la Louisiane a été donnée.